Le Séveragais au Top avec 9 tracteurs mis en examen

Toutes les actualités
Les salariés à l'écoute des explications de Santiago MASS
Début novembre, dans le cadre d’une tournée régionale, le Banc d’Essai Moteur de l’association Top machine Aquitaine a fait une halte à Lapanouse de Séverac.
Les salariés des Cuma de Séverac, Lapanouse, Bellas et Buzeins ont participé au contrôle au banc d’essai des tracteurs qu’ils conduisent au quotidien. Deux tracteurs de particuliers ont fait partie du lot. Une découverte pour la plupart d’entr’eux qui les a passionnés, tant sur le volet technique que sur la présentation et l’analyse des courbes remises par Santiago MASS, le technicien du banc d’essai. Les résultats, plutôt bons voir étonnants sur certains modèles, mettent aussi en lumière des dysfonctionnements, comme un booste inopérant ou des performances amoindries (courbes partiellement décalées) sur un autre tracteur. Grâce à la mesure précise des consommations de carburants (horaire et spécifique) délivrées lors du contrôle, on apporte également des conseils de conduite pour valoriser au mieux son tracteur et limiter les consommations de carburant selon les régimes et les types de travaux à réaliser. Des gains de 10 à 20 % selon les situations sont possibles. Les salariés, à l’initiative de cette journée, ont apprécié de pouvoir partager ces moments ensemble mais aussi de se retrouver et d’échanger sur leur métier au quotidien. Si d’autres demandes de ce genre émanent de vos Cuma, n’hésitez pas à nous contacter.
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

La Fédération Régionale des Cuma d’Occitanie publie en décembre 2019 la nouvelle édition du Guide des Prix de Revient des matériels en Cuma du Sud-Ouest (Occitanie et Nouvelle-Aquitaine).

Lire la suite de l'article

Au cours de la dernière campagne, la Cuma de Lassouts a renouvelé une partie importante de son parc matériel : c’est ainsi que deux épandeurs à fumier, l’ensileuse, une herse plate et un déchaumeur on

Lire la suite de l'article

Faisant face à une diminution des surfaces à ensiler et à un matériel vieillissant, les Cuma de Lunac et des Mazières ont réfléchi ensemble à une solution pouvant répondre aux besoins de chacun.

Lire la suite de l'article