La betterave a plus d’un atout pour nous

Toutes les actualités
Le nv semoir peut aussi semer du colza
Plus d’une cinquantaine de personnes se sont déplacées à Trémouilles pour faire le point sur la culture et la valorisation de la betterave fourragère.
Lors de cette rencontre, alliant témoignages d’éleveurs et interventions techniques, Alexandre CARRE, de l’ADBFM (Association pour le Développement de la Betterave Fourragère Monogerme) a cadré son intervention sur la conduite de la culture, les points de vigilance, au niveau du désherbage notamment. Il a reprécisé les caractéristiques principales de cette plante biannuelle, en particulier sa capacité de compensation, qui permet en cas de périodes sèches de résister, et de retrouver sa croissance quand  la pluie revient. Un phénomène que les agriculteurs ont pu vérifier aisément en 2019. Ensuite deux interventions de fournisseurs de semences et de plants ont permis de comprendre en détail les subtilités de l’activation des semences, et la particularité de gérer des plants, au niveau des délais et de la mise en terre. Deux éleveurs, bovin lait et ovin lait, ont fait part de leur expérience, après deux campagnes laitières avec l’incorporation des betteraves fourragères dans la ration de leur troupeau. Les résultats techniques sont à la hauteur de leurs attentes, avec une augmentation des taux (environ 1 point de TB et de TP), et des aspects plus qualitatifs, en lien avec l’état des animaux. Une journée qui s’est avérée riche et complète pour les 35 adhérents au service mais aussi pour les personnes venues découvrir les intérêts de cette plante. L’après-midi Serge MONCET de RAGT a présenté le projet de plateforme pédagogique qui sera mis en place ce printemps autour de Rodez, de façon à mesurer les incidences de la conduite de la culture sur les résultats obtenus. Ensuite les responsables et le salarié de la CUMA DEI ont présenté les matériels utilisés au semis, au repiquage et à la récolte, en rappelant les points importants pour que les chantiers se déroulent au mieux. La bineuse 12 rangs, autoguidée par caméra, sera livrée courant mai et fera l’objet d’une mise en route spécifique. Toutes les personnes qui souhaitent implanter de la betterave ce printemps sont invitées à prendre contact avec la CUMA DEI ou la FDCUMA.
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

La Cuma des Foumerous poursuit sa réflexion sur le projet de reconditionnement en balles de foin en vrac.

Lire la suite de l'article

France Agri Mer met en œuvre un programme d’aide aux investissements pour l’acquisition de certains matériels permettant de réduire significativement la dérive et/ou la dose de pulvérisation de produ

Lire la suite de l'article

24 Septembre 2020

L’alternative du diable (glypho, labour) peut-elle être dépassée ? Vous le saurez en suivant la suite de la série d’été du Ségala...

Lire la suite de l'article