3 Ensileuses neuves sur le secteur de Baraqueville

Toutes les actualités
Ensileuses Baraqueville
La campagne de maïs 2016 vient de se terminer et un premier bilan peut être réalisé concernant les 2 Cuma ensilage du secteur.
En effet en 2016 les Cuma du Pays du Viaur et du Ségala ont réalisé de gros investissements avec l’achat de 3 machines neuves. La Cuma du Pays du Viaur a renouvelé son ensileuse de 2003 avec l’achat d’une Claas 840 et d’un kemper (445). Cette machine est gérée avec l’ensileuse 830 de 2011 équipée d’un pick up repliable. La Cuma du Ségala a renouvelé ses 2 machines par 2 ensileuses Claas 840 équipées de pick up Idass et Kemper (445). Cette Cuma met également à disposition de ses adhérents 6 remorques . Les 2 Cuma ont des volumes d’activités similaires (plus de 800 hectares par an). Leur activité a progressé en 2015 et 2016 avec de nouvelles adhésions. C’est la conséquence d’une rencontre des Cuma ensilage du Ségala qui a permis d’optimiser le fonctionnement global de l’activité ensilage : en effet, la Cuma de Ceignac a rejoint le groupe ensilage des Cuma Pays du Viaur et du Ségala suite à l’arrêt de son activité. D’un autre côté l’adhésion d’une nouvelle Cuma Basque à l’Union des Cuma Lapurdi Ségala nécessite une présence des machines plus importante dans les Pyrénées Atlantiques durant la campagne de maïs. Aussi c’est la Cuma du Ségala qui est sollicitée si besoin pour assurer les chantiers de maïs localement.
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

La Fédération Régionale des Cuma d’Occitanie publie en décembre 2019 la nouvelle édition du Guide des Prix de Revient des matériels en Cuma du Sud-Ouest (Occitanie et Nouvelle-Aquitaine).

Lire la suite de l'article

Au cours de la dernière campagne, la Cuma de Lassouts a renouvelé une partie importante de son parc matériel : c’est ainsi que deux épandeurs à fumier, l’ensileuse, une herse plate et un déchaumeur on

Lire la suite de l'article

Faisant face à une diminution des surfaces à ensiler et à un matériel vieillissant, les Cuma de Lunac et des Mazières ont réfléchi ensemble à une solution pouvant répondre aux besoins de chacun.

Lire la suite de l'article